Le Growth Hacking a pour seul et unique objectif la croissance. Toutefois, contrairement au marketing classique, le Growth Hacking se démarque de par sa créativité et son inventivité.

Grâce au Growth Hacking, notre agence SEO à Nantes a atteint les objectifs de ses clients bien au-delà de leurs espérances. Mais au fait, le Growth Hacking, c’est quoi ? Ce terme inventé en 2010 par Sean Elliot correspond à l’utilisation d’un ensemble de techniques de marketing jumelé à un état d’esprit inventif. Ce duo tonitruant permet dès lors d’atteindre une forte croissance très rapidement, et à moindres coûts. Par définition, le Growth Hacking est souvent l’apanage des start-ups.

Le Growth Hacking : le chemin vers la croissance, un travail méthodologique

Le Growth Hacking est la réunion de plusieurs compétences marketing spécifiques qui ont un seul et même objectif : l’obtention d’une croissance forte et rapide. Le Growth Hacking, basé sur le postulat que la croissance est la conséquence d’un travail systématique et méthodologique, exige la compréhension d’un grand nombre de données ainsi qu’une curiosité continue.

Levier de croissance de bien des entreprises du web, le Growth Hacking n’est pas une discipline en tant que telle, mais bien une façon de penser. Contrairement à l’Inbound Marketing qui n’est rien d’autre qu’une stratégie d’acquisition de nouveaux clients sur le long terme, le Growth Hacking puise dans l’ensemble des méthodes marketing académiques pour générer un maximum de prospects sur le court terme.

Hotmail, 1995, le premier Growth Hack de l’histoire du web

Le premier Growth Hack a avoir été expérimenté nous vient d’Hotmail, depuis racheté par Microsoft. En 1995, Hotmail, qui vient tout juste d’être créé, peine à attirer des clients malgré un budget publicitaire monstrueux. L’équipe d’Hotmail décide alors de faire preuve d’audace et ajoute une signature sur chacun des emails qu’elle génère : ‘PS : I Love You. Get Your Free Email at Hotmail’. Cette phrase d’accroche devint très vite virale, à tel point qu’Hotmail fit l’acquisition de 12 millions d’utilisateurs en à peine dix-huit mois.

Cet exemple montre que le Growth Hacking met l’accent sur l’inventivité et est en rupture avec les schémas traditionnels. En outre, à la différence de la vision classique où le marketing opère séparément du reste des actions mises en place (la programmation, ou le développement d’un site web par exemple), le Growth Hacking englobe un grand nombre d’aspects qui œuvrent en communion pour des résultats très rapides.

Vous souhaitez nous confier vos projets ? Vous aimeriez capitaliser sur le spectre de compétences très large de Vizyshop pour aider votre entreprise à gagner en croissance grâce au Growth Hacking ? Si oui, n’hésitez pas à nous contacter.